Un peu plus de deux ans déjà que Julien Malaisse a quitté le succès ronronnant de sa table du centre de Vedrin, pour traverser la chaussée et prendre refuge dans cette magnifique bâtisse de pierre. Déménager, bouger, aller voir ailleurs si l’on y est. Mais on parle bien ici de bien plus que de déposer simplement ses valises et ses couteaux dans de nouveaux murs. Julien Malaisse a tout remis à plat, tout repensé, comme s’il avait voulu trouver une nouveau souffle, un nouvel élan, explorer un autre chemin. Celui-ci est fait de sérénité, de quiétude aussi. Celui d’une magnifique salle à manger à la chromatique sobre et lumineuse, embrassant presque la large cuisine ouverte. Celui aussi d’une jolie terrasse pour les verres d'entrée ou de sortie de table ou d’un salon qui invite à amorcer élégamment le repas ou à le clore. De deux jolies chambres aussi. Et bientôt d'un cellier, pour les échanges vineux privés.

Aujourd'hui, la cuisine de Julien Malaisse, si elle a voyagé de quelques centaines de mètres, c’est pour aller plus loin et aussi venir plus près. En s’offrant une nouvelle maison, le jeune chef namurois cherche à survolter sa démarche dans des préparations plus ambitieuses. En homme libre qu’il est, il renforce aussi et encore son esprit vagabond, curieux et sincère, il s’affirme et affirme sa volonté de se rapprocher au plus près de ses producteurs locaux.

Aujourd'hui, la belle balade se vit avec une Aile de raie à la plancha, puttanesca, poire Conférence, gnocchetti sardi, une Queue de Homard farcie, anguille, jalapenos, cassoulet, un Oeuf de la Ferme Lavoix, sauce bordelaise, texture d'épinards, pain rôti, du Veau de Lait au barbecue, ail noir, thym citron, pleurotes, Comté 18 mois ; sans oublier le plat Signature du Chef : le Boeuf confit, caramel de langoustines, ketchup, navet. et pour clore ce beau moment, la Pamplemousse, yaourt, sorbet, piment d'Espelette, une Chartreuse-Chocolat.

La salle, si elle est désormais menée par l'excellence et l'expertise de Michel De Muynck, continue d'assurer un service bienveillant et une attention spontanée et précise. Dans cet espace de très belle classe, l’histoire se vit dans et vers un nouvel ailleurs, Julien Malaisse réécrit d’une griffe moderne une trame déjà bien marquée. Désormais récompensé d'une étoile et du titre de 'Jeune Chef de l'Année' par le guide rouge.

LD